Accueil Qui sommes nous ? Liens Nous contacter

Cie Les neuf filles de Zeus



Guillaume Séguron

De l'acoustique à l'électrique, de l'écriture à l'improvisation, du solo aux grands orchestres, ce musicien, compositeur, plasticien, sait d'abord être un incontrôlable brouilleur de pistes.
Allergique à l'enfermement des genres et des clans, la musique est pour lui une discipline au sens strict du terme, un fil d'Ariane, un espace ouvert dans lequel s'entrechoquent techniques instrumentales protéiformes et multiples influences (cinéma, peinture, histoire...). En archéologue du présent, il traverse les univers et les pratiques musicales avec la détermination de celui qui se pose, avant toutes autres choses, la question du «comment». No comment.

Après avoir travaillé avec Georges Roques, Bernard Cazauran et Jean-François Jenny-Clark, il crée ses premiers groupes de jazz et de musiques improvisées en 1995.

Il joue dans "Les dieux doivent mourir" (création Jean-Pierre Jullian avec Valerie Matheu, Lionel Garcin, Daniel Malavergne), "SoMoS" (projet solo), "All Around" (Régis Huby, Maria Laura Baccarini, Catherine Delaunay, Roland Pinsard, Jean-Marc Larché, Benjamin Moussay, Olivier Benoit, Christophe Marguet, Claude Tchamitchian, livret Yann Appery), Jean-Marie Maddeddu Réunion (Louis Sclavis, Yves Robert, Patrick Ingueneau, Philippe Deschepper, Denis Fournier), "Vaudou Mots-Zic" ("Archimusic"), "Sea, Sex & Sun" (Patrice Soletti, Samuel Silvant), "WHY NoT AuRoRe" (duo Laetitia Angot, danseuse et comédienne), créations de "Sub Umbra" (compositeur Maurice Bourbon), "MoBILe", projet solo à partir de l'oeuvre du peintre Jackson Pollock, "Tota la vertat" (Denis Fournier, Philippe Deschepper), "Artlongo" et "Trilongo" (René Bottlang, Samuel Silvant), quintet de Jean-Pierre Jullian, "Witches" (projet personnel autour de la musique du groupe "The Police" avec Laure Donnat, Rémi Charmasson, Eric Echampard), "Nuit américaine" (Lambert Wilson), Denis Fournier, Patrick Favre, Gaël Mevel, "SHOCK" (Roland Pinsard), "Lune Noir" (Franck Vigroux, Philippe Nahon), Michel Blanc, "Sourire au Pied de l'Echelle" (François Raulin), Stephan Oliva, Anthony Ortega.

Il a également joué dans "Les Phéniciennes" et "Quatuor pour épouser le temps" (Alain Joule), "Passades" (Louis Sclavis, Jean-Marie Machado), "The Mystery of Songs" (Rémi Charmasson, Gerry Hemingway, Mat Maneri), "L'oiseau n'a pas de visage" (Cie théâtre et danse A. Simon, Festival d'Avignon), "Suites", et "Improvisto" (Cie Geneviève Sorin), Jean Rochereau, Bruno Bianchi.

Ses projets en cours... "Song#" (trio Julien Favreuille, Samuel Silvant), "In Octavo" (double quartet, Olivier Benoît...), "On the edge" (Yves Rousseau, Birgitte Lyregaard, Alexandra Grimal, Antoine Banville), "Furrow" a Cole Porter Tribute (Maria Laura Baccarini, Regis Huby, Olivier Benoît, Eric Groleau).

Discographie : « Sois patient car le loup », d'après les poèmes de Malcolm Lowry, musique Catherine Delaunay, traduction Jean-François Goyet "Elu Citizen Jazz"; Quartet Bonjour (Anthony Ortega, 2001), Witches (Guillaume Séguron Quartet, 2003), On both Side (Bernard Jean, 2003), Tota la vertat (Fournier Deschepper, 2004], Trilongo (Bottlang Silvant, 2005), Nuit américaine (Lambert Wilson, 2005), Life vest under your seat (Denis Fournier, 2005], Le Passage éclair (Michel Blanc, 2006], Trio Intense (Patrick Favre, 2006), Artlongo (René Bottlang, 2007), Circle of images (Régis Huby, 2007), SoMoS [1936+1939 ? 1975] (Guillaume Séguron solo)...

Haut