Kali 4tet

Kali 4tet

“Un jazz sans frontières”

« Kali ». Le nom est sorti tout seul. « Out of the Blue ». Mais maintenant, il est là, et bien là. « Kali 4tet », c’est la rencontre de quatre musiciens passionnés, sans frontières, l’évidence, celle qui donne envie de jouer ensemble, d’aller plus loin, de Viseur à Mingus, de Monk à Ayler, pas de frontières, on vous dit.

Adrien Rouziès (trompette) navigue depuis son plus jeune âge entre de multiples styles musicaux, du (free) jazz aux musiques traditionnelles, du funk/Ska à la musique classique (Youngsax, Big band Philippe Crestée, Batman Disciples, Funktomas, Cuivraï, Taraf’Reichi, Fanfare Pusca, 4tet de la Forêt, Cimer Orkestra…). Passionné de pédagogie il est titulaire du DE de professeur de musique. Il enseigne la trompette et le jazz à l’école de musique de Saint-Nicolas d’Aliermont, dont il est aussi directeur adjoint.

Pascal Van den Heuvel (saxophones) passe aisément et avec un plaisir non dissimulé de l’harmonie la plus municipale à la musique la plus improvisée (« van zBlic », « van Beulk », « Le chien déguisé en vache »…), dont le jazz (7ptet de Gaël Rocca, Apaches, big band ASBB…), du swing musette le plus gracieux (« La Guinguette à PépéE ») à la chanson française la plus décapante (Bastoon et Babouschka en 4tet) ou aux clowneries les plus roboratives (« Le dernier numéro », d’Hélène Ventoura).

Titulaire du Master en basse électrique du conservatoire royal d’Anvers, Louis Frères (contrebasse), passionné par l’improvisation, a également étudié à la Musik Akademie de Bâle avec Fred Frith et Alfred Zimmerlin. Il s’investit notamment dans le projet musical « l’Oeil Kollectif », le groupe de jazz expérimental « Rêve d’éléphant », et dans l’étude de la musique classique d’Inde du Nord.

André Pasquet (drum), batteur dans diverses formations, inspirées du jazz au métal en passant par les musiques improvisées et la pop (Agamemnonz, Syntax error, Nuage Magique…), montre un goût prononcé pour les musiques spontanées et généreuses… Et ça se sent !